Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Balma. Le ministre Alain Griset à la rencontre de commerçants
26/11/2021

Balma. Le ministre Alain Griset à la rencontre de commerçants

C’est une promenade qui ne passait pas inaperçue hier matin dans les rues de Balma. Plusieurs commerçants ont reçu la visite d’Alain Griset, ministre des petites et moyennes entreprises, accueilli par le maire Vincent Terrail-Novès et la députée Corinne Vignon. Le ministre avait choisi de constater à Balma la mise en œuvre du plan France Relance, et plus particulièrement du chèque numérique. Une aide de 500 € destinée à appuyer la numérisation des petites entreprises, à créer par exemple une plateforme web de "click and collect" pendant la crise. "C’est un chèque que j’ai utilisé pour développer mon site internet", confirme Nadia Khadir, qui ouvrait son magasin de jouets rue Saint-Jean en mai 2019. Elle ajoute : "Avant, mon site était assez basique. Ça m’a permis de proposer plus de prestations, notamment des réservations en ligne". Selon Yves Schmitt, fleuriste, "il s’agissait d’une bonne opération qui m’a aidé à passer la crise plus facilement". Pour autant, un autre sujet désarçonne Yves Schmitt : "Je rencontre de gros problèmes de recrutement" (lire ci-contre).

Des assises du commerce

115 000 chèques numériques ont à ce jour été distribués en France. Et le ministre prévient : "Le gouvernement va continuer d’accompagner les entreprises vers la numérisation". Mais la relance n’est pas exclusivement informatique. Aussi, Alain Griset veut poser tous les sujets sur la table, "et sans tabous". "Nous organisons les assises du commerce qui commenceront le 1er décembre, annonce-t-il. Pendant 3 semaines, l’objectif sera de faire parler tous les représentants du commerce pour essayer de se mettre d’accord sur un constat de la situation actuelle. Ensuite, il faudra essayer de tracer des perspectives et de mettre en place une politique du commerce". Des assises qui déboucheront sur un rapport qu’Alain Griset livrera au Président Emmanuel Macron, "qui prendra des décisions qui pourront être réglementaires ou aboutir à une loi", dévoile-t-il. Et d’insister : "L’idée est de donner une perspective et d’arrêter de subir les choses. Je souhaite qu’on puisse anticiper et être acteur de notre avenir".

La Dépêche

Retour
Top
Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.
Tout refuser
Personnaliser
Tout autoriser
Paramètres cookies