Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Balma. Les riverains reçus par les pilotes
25/05/2021

Balma. Les riverains reçus par les pilotes

Jeudi, les responsables de l’aérodrome de Lasbordes recevaient des riverains en campagne contre les nuisances induites par près de 50 000 petits appareils décollant chaque année de cette plateforme. Une prise de contact entre deux parties aux préoccupations difficiles à concilier. Cette médiation, initiée et dirigée par la députée Corinne Vignon, n’avait rien d’officiel. De fait, les échanges étaient apaisés mais fermes. Un constat partagé par Marc Verney, adjoint au maire de Balma, venu écouter les arguments des uns et des autres. "Nous sommes 1 500 usagers, avec un poids économique relativement important puisque nous comptons près de vingt-cinq employés en équivalent temps plein", rappelle Fabrice Escaffit, secrétaire général de l’association des usagers de l’aérodrome (AUATBL). Aussi, neuf aéroclubs et neuf entreprises occupent les installations, dont la métropole toulousaine est gestionnaire.

 

LES TOURS DE PISTE

Une charte environnementale régit le site depuis 2004, fixant notamment le tracé des avions lors des "tours de piste", identifiés comme les premiers responsables des nuisances. C’est donc une question de la députée qui ouvrait les débats : "Qu’est-ce qu’un tour de piste?". Réponse de Pierre Schlaifer, président des Ailes Toulousaines : "C’est une manœuvre d’entraînement pour les pilotes qui ont déjà une petite expérience". Selon les prescriptions de la charte, les vols de ces avions-écoles forment une boucle, longeant la rocade jusqu’à l’autoroute d’Albi, pour revenir par l’est de la ville. Mais l’urbanisation fleurissante depuis 2004 a changé la donne. Et les riverains d’appeler à une réécriture de la charte. "Quand elle a été signée, nous espérions que la mise en fonction d’avions avec des silencieux réduirait le bruit", souligne André Fontanel, membre de l’APCVEB, (Association de protection du cadre de vie et de l’environnement balmanais). Il ajoute : "Mais les silencieux ne réduisent le bruit de l’avion que de deux ou trois décibels". Une impression démentie par les responsables des aéroclubs. Pour autant, "nous sommes bien conscients que la discussion et le dialogue seront au cœur de la résolution des problèmes", confie Fabrice Escaffit. La révision de la charte n’est donc taboue pour personne.

[...]

La Dépêche - Emmanuel Vaksmann

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site