Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Circuits courts : à Saint-Pierre, une commerçante invente l’indice kilométrique
05/11/2020

Circuits courts : à Saint-Pierre, une commerçante invente l’indice kilométrique

Et si un indice kilométrique (IKM) apparaissait sur les emballages alimentaires ? Une idée que Marie Franco applique déjà à son épicerie en ligne, le Comptoir d’Anselme, spécialiste des circuits courts dont toutes les marchandises se voient attribuer ledit IKM. Objectif : indiquer au consommateur le nombre de kilomètres parcourus par le produit depuis la ferme jusqu’au distributeur final.

Alors que la crise sanitaire a accéléré l’intérêt que la population porte aux circuits courts, l’IKM est issu d’une réflexion menée par Marie et ses quatre salariés depuis leurs locaux du nord de Toulouse, au cœur du village de Saint-Pierre.

Bilan carbone

Et de souligner qu’il ne suffit pas qu’un fruit ou un légume provienne d’une exploitation locale pour qu’il affiche un bon bilan carbone. "Il peut être produit par exemple à Perpignan, puis monter à Rungis, avant de redescendre dans les centrales d’achat pour être acheminé dans les magasins", explique Marie. Elle poursuit : "En plus, le produit a voyagé pendant une semaine avant d’être mis en rayon ! En termes de fraîcheur et de qualité, même si c’est français, ce n’est pas la même chose qui arrive dans nos assiettes".

Question écrite à l’Assemblée nationale

En visite dans les locaux du Comptoir d’Anselme, la députée Corinne Vignon (lire encadré) a immédiatement été séduite par cette initiative, portant la proposition à l’Assemblée nationale. Aussi, outre la rédaction d’une question écrite au parlement, l’élue vient d’adresser un courrier au ministre de l’Agriculture pour le sensibiliser au sujet. Un IKM que Corinne Vignon suggère d’adapter à la complexité des circuits de distribution, "car déterminer le kilométrage précis représenterait une véritable usine à gaz".

Pour autant, "il pourrait indiquer que le produit n’a pas voyagé hors du département, ajoute-t-elle. Cela apporterait un peu de clarté et aiderait les consommateurs à prendre une décision. Ils pourraient se rendre compte qu’une tomate du Maroc a parcouru plus de 2 000 km avant d’arriver ici !"

C. Vignon change de commission

Membre de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale jusqu’en septembre, la députée Corinne Vignon intégrait au 1er octobre la commission des affaires économiques. « Cela correspond mieux à la structure de ma circonscription qui compte beaucoup d’agriculteurs et d’entreprises, explique-t-elle. La commission des affaires économiques comprend l’agriculture et la consommation dans ses domaines de compétence ». Une position qui lui permettra de défendre la création d’un indice kilométrique au plus près des instances idoines.

 

Emmanuel Vaksmann - La Dépêche

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site