Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Dépêche du Midi - Réforme des retraites : visite surprise de la CGT devant le local de la députée Corinne Vignon
16/12/2019

Ce lundi matin, plusieurs militants de la CGT Haute-Garonne se sont rendus devant la permanence de la députée Corinne Vignon, ambassadrice de la réforme des retraites aux côtés de Jean-Paul Delevoye.

"On est là, on est là, même si Macron ne veut pas nous on ,est là !" Matinée agitée au 12 bis chemin Mal-Clabel, quartier de l'Ormeau à Toulouse. Ce lundi matin, plusieurs membres l'union départementale de la CGT 31 se sont invités devant la porte de la permanence de Corinne Vignon, députée de la 3e circonscription de la Haute-Garonne. L'objectif : rencontrer celle qui travaille depuis plusieurs mois avec Jean-Paul Delevoye le haut-commissaire à la réforme des retraites.  

 

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, les militants affirment dans un premier temps ; "Corinne Vignon n'est pas là pour nous expliquer les bienfaits de sa réforme....sûrement parce qu'elle n'y croit pas elle-même..." 

Finalement, la députée s'est rendue sur place afin de discuter avec les manifestants.

« Nous saluons le fait qu’elle soit venue discuter avec nous, reconnaît Laurent Saint-Supéry, secrétaire général de la CGT cheminots de Toulouse. Mais tout ce qu’elle nous a dit reste des éléments de langage. Elle avance des arguments d’égalité, d’équité, mais il y a des trous dans la raquette ! Hier, nous avons appris la démission de Jean-Paul Delevoye (ex haut commissaire aux retraites NDLR), c’est un fusible qui a sauté ! »

Corinne Vignon regrette le départ du « chef de file de la réforme » ; selon elle c’est au Premier ministre ou à Agnès Buzyn de reprendre le dossier en main. Pour sa part, elle continuera à défendre la réforme lors d’ateliers : « Jeudi je serai à Narbonne. Ce matin (hier), avec les syndicats, même s’il y a de la colère, nous avons eu un dialogue. Nous opposions des avis. Ma porte reste ouverte. »

Un local visité plusieurs fois cet été

Cet été, le local de permanence de la députée a été visité, et tagué, à plusieurs reprises. À l’époque, on lui a reproché d'avoir voté en faveur du Ceta. 

La Dépêche du Midi

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site