Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Face à une recrudescence des rodéos urbains au nord de Toulouse, des contrôles renforcés
15/03/2021

Face à une recrudescence des rodéos urbains au nord de Toulouse, des contrôles renforcés

Les rodéos urbains - cette pratique qui consiste à faire des acrobaties ou des courses de vitesse - sont en recrudescence au nord de Toulouse. Les contrôles vont être renforcés.

Les gendarmes font la chasse aux rodéos urbains au nord de Toulouse. À deux-roues, avec un quad, voire une voiture, les rodéos urbains – cette pratique qui consiste à faire des acrobaties ou des courses de vitesse avec un véhicule motorisé – sont en recrudescence sur les communes de Gragnague et Castelnau-d’Estrétefonds (Haute-Garonne). 

Samedi 6 mars et dimanche 7 mars 2021, les gendarmes de la compagnie de Toulouse Saint-Michel ont mis fin à ce « petit jeu » dangereux, dont les conséquences peuvent être dramatiques : aussi bien pour leurs auteurs que pour les tiers.

Nombreux, à Toulouse, ont encore en mémoire le drame de 2016. Un motocycliste ayant perdu le contrôle de son engin avait heurté deux jeunes du lycée Raymond Nave. Une lycéenne avait été grièvement blessée.   

NON-PORT DU CASQUE, PLAQUES ILLISIBLES,…

Le week-end dernier, les forces de l’ordre soulignent avoir relevés plusieurs types d’infraction : le non-port du casque, des plaques d’immatriculation illisibles, le non-respect du couvre-feu,… 

Sur leur page Facebook, les gendarmes précisent que « des rappels ont été faits sur les dangers liés à ces activités sur la voie publique pour ceux qui s’y adonnent mais aussi pour les spectateurs et pour les tiers usagers de la route ».

DE NOUVEAUX CONTRÔLES

De nouveaux contrôles seront d’ailleurs menés ce week-end des 13 et 14 mars. Au passage, les autorités invitent les habitants à signaler ces pratiques « en appelant le 17 pour faire intervenir des patrouilles ». 

Pour rappel, Corinne Vignon, députée de Haute-Garonne, était montée au créneau en 2018 pour dénoncer les rodéos motorisés en ville et à la campagne. La parlementaire toulousaine était même cosignataire d’une proposition de loi prévoyant notamment la confiscation des véhicules concernés. 

Depuis la loi du 3 août 2018, le rodéo urbain est un délit passible d’un an de prison et de 15 000 € d’amende. À titre de peine complémentaire, il est désormais prévu « la confiscation obligatoire du véhicule ayant servi à commettre l’infraction ».

Actu Toulouse - Hugues-Olivier Dumez 

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site