Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Inauguration du lycée Simone de Beauvoir de Gragnague
04/10/2022

Inauguration du lycée Simone de Beauvoir de Gragnague

De la chaleur, de la lumière, de la jeunesse… il n’en fallait pas plus pour faire de l’inauguration du Lycée Simone-de-Beauvoir, à Gragnague,au nord de Toulouse, un moment réussi dans l’histoire d'un village et d’un territoire.

 

Ce lundi, fidèle à ses convictions d’œuvrer pour ces jeunes qui écrivent aujourd’hui les pages de notre futur, la présidente de Région, Carole Delga, leur a accordé une place importante en se rapprochant d’eux plusieurs fois lors de la visite de l’établissement.

« Croyez en vous, vous avez tous du talent. Il ne reste qu’à l’exprimer. Vos enseignants sont là pour permettre à toutes ces graines de se développer », a – t elle martelé comme un mot d’ordre fraternel visant à faire vivre pleinement le nouvel établissement à la forte coloration numérique.

 

Le lycée accueille aujourd’hui 657 élèves, les terminales étant prévues pour l’année prochaine. L’effectif pourra alors atteindre 1800 élèves. En attendant, ce navire a énergie positive (il est 100% autonome), semble avoir pris son rythme de croisière avec à sa barre, une «capitaine» expérimentée et déjà jugée « sympa » par plusieurs élèves « contents d’être dans un lycée moderne ».

Françoise Alard-Dolques, proviseure, inaugure ici son deuxième établissement porté par la Région. Elle ne cache pas sa joie de piloter « ce bâtiment vertueux » où « sera travaillé le vivre ensemble. Tout concorde ici pour que tout marche au mieux ». Mais, dit-elle, c’est surtout « un établissement à construire collectivement, une belle page blanche qui s’offre à nous ».

« Rencontre et humanisme »

Un avis que partage le maire de Gragnague « heureux » et « ému » que sa commune ait été retenue par la Région. Pour remercier le choix de sa présidente fan de rugby à treize, il l’a invitée "à la finale de la ligue qui se jouera sur les nouvelles installations du lycée ".

Daniel Calas n’a pas oublié de mentionner « les agriculteurs qui ont fourni gratuitement les terrains » . Tout comme une mention spéciale a été faite au  cabinet d’architecte Joël Nissou  auteur de cette œuvre visible depuis l’autoroute.

Mostafa Fourar, Recteur de l’académie de Toulouse, sait déjà que « ce lycée donnera toutes les clefs et tous les codes aux jeunes pour relever les défis de demain ». Il promeut aussi « la mixité sociale » ainsi que « l’égalité hommes-femmes… le nom du lycée n’a pas été choisi au hasard ! ».

Face au visage de la philosophe et romancière, les élèves qui vivront l'établissement au quotidien n’oublieront pas combien le chemin à faire est encore long vers cet équilibre naturel mais pourtant souvent bafoué. C’est pour cela, insiste Carole Delga, que ce lycée comme les autres doivent être des lieux dédiés « à la rencontre » et « aux valeurs d’humanisme » qu’elle défend. Ce sera, sans aucun doute, le socle du projet du prochain établissement construit par la Région.

Sa présidente a réaffirmé qu’ « il se fera bien dans le nord de l’aire toulousaine, près de la frontière avec le Tarn-et-Garonne ». Reste à savoir où et quand. Une chose est sûre : dans ce bassin de vie, il est déjà très attendu.

La Dépêche

Retour
Top
Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.
Tout refuser
Personnaliser
Tout autoriser
Paramètres cookies