Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Parité. Au Village by CA 31, on ouvre les débats sur un nouveau projet de loi
10/03/2021

Parité. Au Village by CA 31, on ouvre les débats sur un nouveau projet de loi

« Une femme, dès qu’elle prend la parole dans l’hémicycle, elle est immédiatement huée. À l’Assemblée nationale, un homme qui affirme son autorité, c’est un orateur, tout le monde l’écoute. Une femme, c’est rapidement vu comme une chieuse. » Corinne Vignon raconte son quotidien de députée de la nation aux femmes entrepreneurs qu’elle est venue rencontrer au Village by CA de Toulouse. Les députés de la majorité viennent de déposer, début mars, une proposition de loi visant à « accélérer l’égalité économique et professionnelle » entre les femmes et les hommes.

La députée LREM de la troisième circonscription de Haute-Garonne espère que les échanges pourront aider à améliorer le texte. Celui-ci prévoit notamment que soient introduits des « objectifs de mixité » dans le soutien aux entreprises de la banque publique Bpifrance [1]. Prescillia Essoh, cofondatrice de la start-up d’aide à la personne Speedy Nanie approuve cette mesure. Sa jeune pousse a reçu une enveloppe de 30.000 euros lors du dernier French Tech Tremplin en Occitanie. Un soutien conditionné au fait que la majorité des fondateurs soit d’anciens étudiants boursiers. Pour la jeune femme de 24 ans, ces aides ciblées sont une bonne solution pour « faire avancer l’égalité et la diversité ».

Entre quotas et éducation

Autre proposition, concevoir un index de l’égalité pour, selon Corinne Vigon, « inciter très fortement les grandes écoles comme HEC à avancer sur la parité en cas de mauvais résultat au classement ». Pour Carine Briat-Hilaire, cofondatrice et dirigeante de France Surgery, « c’est presque trop tard. Il faut miser sur l’éducation, comme en Finlande, où les choses ont avancé très vite ». [2]

Pour Agnès Coulombe, directrice générale adjointe du Crédit Agricole Toulouse 31, « il faut en passer par les quotas dans les grandes entreprises, sinon les choses n’avanceront pas ». Les députés LREM veulent justement en imposer dans les comités de direction (codir) et comités exécutifs (comex) des grands groupes. Pour la députée de la troisième circonscription de Haute-Garonne, il faut aussi que les femmes changent d’état d’esprit et chassent en elles la peur : « On nous a élevées dans la crainte. Il faut faire grandir les petites filles dans la confiance. Si elle tombe ou se fait mal, ce n’est pas grave. Il faut s’extirper d’une société conservatrice et formaliste pour voir plus loin. »
Matthias Hardoy

Sur la photo : Des dirigeantes de start-up et la députée Corinne Vignon ont échangé sur les moyens à mettre en œuvre pour améliorer l’égalité professionnelle, au Village by CA de Toulouse. Crédits : DR.

Notes

[1Selon une étude de septembre dernier, du collectif Sista pour plus de mixité dans le numérique et le Boston Consulting Group, la parité ne serait atteinte au rythme actuel qu’en 2090.

[2En Finlande, cinq femmes chefs de parti détiennent les postes gouvernementaux les plus importants.

TOULECO

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site