Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Réforme des retraites : le groupe de travail présidé par Corinne Vignon rend ses propositions
02/07/2019

Réforme des retraites : le groupe de travail présidé par Corinne Vignon rend ses propositions

Le constat de la députée est sans appel : « notre système de retraite est dépassé ». Autrement dit, il « n’est plus adapté aux réalités des situations de chacun et laisse certains de nos concitoyens sur le bord du chemin ». Mais attention un système universel ne signifie pas unique. Pour Corinne Vignon, « ce nouveau contrat social permettra de redonner confiance aux français dans notre système de retraite et contribuera à mieux prendre en charge les diversités et les spécificités des parcours de vie et professionnels de chacun ».

Un départ à quel âge ? »

Mais dans le détail que disent exactement les conclusions du groupe de travail ? Ces propositions ont pour but de « venir nourrir le débat national dont les parlementaires se saisiront prochainement ». N’y cherchez donc pas une préconisation précise sur l’âge légal de départ à la retraite. Ce point, sans doute le plus chaud de cette réforme, ne sera véritablement abordé que dans l’hémicycle. Mi-juin, Edouard Philippe avait évoqué « la possibilité d’un départ à 62 ans » mais avait également parlé d’ « un âge d’équilibre » pour inciter à « travailler plus longtemps ».

Quoi qu’il en soit, le groupe de travail formule d’ores et déjà 18 propositions. Parmi celles mises en avant : l’extension du dispositif de la réversion aux pacsés, qui en sont aujourd’hui exclus. Les députés souhaitent également instaurer un système de bonus-malus pour encourager les seniors. « Le coût de la mise hors emploi d’un salarié de plus de 55 ans serait alourdi par une contribution supplémentaire » explique le rapport. Enfin dans le cadre d’une entrée de plus en plus tardive des jeunes dans la vie active, les parlementaires veulent permettre aux stagiaires de constituer des droits à la retraite.

Un bonus/malus pour encourager l’embauche des seniors »

Comment ses propositions, et les quinze autres, ont-elles été établies ? Le groupe de travail a organisé des tables-rondes avec les syndicats de personnel et d’employeurs mais aussi avec des associations de familles ou encore des structures luttant pour l’égalité femmes/hommes. Experts et représentants d’administrations ainsi que fédérations de retraités ont également été entendus. Les « aidants » ainsi que certaines professions dites « à risque » comme gendarmes, pompiers ou encore personnels pénitentiaires ont aussi été consultés.

Que vont devenir ces propositions ? Même si elle a rencontré à plusieurs reprises Jean-Paul Delevoye, Corinne Vignon n’a pas eu d’engagement précis du haut-commissaire à la réforme. Ce jeudi, le ministre en charge des Relations avec le Parlement a indiqué que le projet de loi serait déposé à l’horizon de la fin d ‘année. La réforme des retraites devait initialement être débattue après les Européennes. Pour Jean-Paul Delevoye, « un ou deux mois de plus, ce n’est pas un souci (…) si le délai consiste à enrichir les débats ». « Si le délai consiste à enterrer le sujet, je demanderai à ce moment-là que les choses soient clarifiées » a-t-il cependant rajouté.

France 3 Midi-Pyrénées

Retour
Top