Corinne Vignon
12 bis chemin Mal Clabel
31500  Toulouse
N°TVA : 51339930984

Saint-Orens-de-Gameville. La ville remporte le 1er prix des Trophées Ecoactions 2020
09/04/2021

Saint-Orens-de-Gameville. La ville remporte le 1er prix des Trophées Ecoactions 2020

C’est depuis l’hôtel de Lassay à Paris, ce mercredi 7 avril, que Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, a remis à la ville de Saint-Orens le 1er prix des Trophées Ecoactions 2020 pour son projet de forêt urbaine. C’est Corinne Vignon, députée, qui a réceptionné le précieux trophée pour Dominique Faure, maire de Saint-Orens.

 

Cette distinction a été attribuée par l’Association Ecomaires. Cette association rassemble depuis 1989 les maires et les élus investis dans le développement durable et fédère des territoires valorisant le travail au service de la protection de l’environnement ; elle a, entre autres, comme mission de valoriser des initiatives locales dans le cadre de ses Assises nationales de la Biodiversité, et des Trophées Ecoactions.

La municipalité de Saint-Orens a fait de ce projet de forêt urbaine une priorité de son mandat. Un projet ambitieux et inédit répondant au dérèglement climatique du moment dans une commune périurbaine. Située au cœur du quartier Tucard sur près de 6 000 m2, cette forêt va agir comme un poumon vert et améliorer la qualité de vie de tous, elle va héberger plus de biodiversité et recharger les nappes phréatiques.

12.000 arbres plantés

12000 arbres ont été plantés entre mi-janvier et fin mars selon deux méthodes de plantation. La première, la technique expérimentale du botaniste Japonais "Miyawaki" a consisté à planter 9 000 arbres et arbustes d’origine locale en 3 îlots de 1 000 m2 (soit 3 arbres au m2). Plantation réalisée en partenariat avec Reforest’Action et Allianz France. La seconde a été plantée avec le soutien de l’association Arbres et paysages d’autan et la Région Occitanie dans le cadre de son programme Plant’Arbres. Cette technique de plantation a permis de planter 1 arbre au m2 en 2 îlots. Ces deux types de plantation permettront aux futures générations de comparer et de mesurer leur efficacité en matière de captation de C02 et d’empreinte carbone.

La Ville a fait appel à des "bénévoles planteurs". C’est ainsi que plus de 300 personnes se sont portées volontaires. Parmi elles se trouvaient actifs, retraités, scolaires, étudiants ou membres d’une association, qu’ils en soient tous remerciés.

La Dépêche

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site